La pénurie de carburant sur le marché revient à chaque saison

La pénurie de carburant sur le marché revient à chaque saison et décidément est devenue une pratique qui affecte les secteurs clés de la vie nationale, notamment les insdustries, les écoles et les petits commerces

La rareté de carburant, une stratagème moche associée aux malices des soit disant chefs d’entreprises, hommes d’affaires et politiques. Des gens qui sont évidemment des favorisés du système. 

Cette démarche intélligemment perçue comme étant un boycott, nous amène à questionner le rôle et l’implication de l’administration centrale de l’Etat. On dirait même que c’est une façon propre à l’Etat de contourner lui-même, l’ordre et/ou les principes liés aux modes de régulation réfléchie et imposée aux distributeurs.

Entre la rareté de carburant provoquée et les pratiques malsaines, la population d’une manière générale souffre et paie les conséquences à un taux excessif, voire-même démésuré.

À longeur de journée, on assiste au calvaire des propriétaires, chauffeurs d’automobiles privés ou taxis, motocyclistes et autres. Bousculades, affrontements, c’est toute une péripétie pour s’acheter un ou plusieures gallons de carburant.

Provoquant colère, fatigue et impatience, les longues lignes d’attente, nous donnent le droit de dénoncer le comportment des artisants de ce spectacle qui paraît combien ideux, honteux et accablant.

L’imcapacité et le laxisme de nos dirigeants s’y mêlent tellement que l’on arrive à se demander pourquoi la population ne se soulève pas contre ces hommes et femmes d’Etat qui n’ont aucune notion en matière de gestion, et qui sont déprouvus également de bon sens.

Y a-t-il une sorte de légèreté dans le dynamisme de contrôle, ou c’est une volonté de blocage clairement exprimée de la part de ceux qui ont tous les leviers économiques à leur disposition ?

Sans vouloir plonger dans les détails, certaines personnes avisées se posent des questions relatives aux commandes, à la distribution et la fixation des prix de l’essence à la pompe?

Bien évidemment, tous ces questionnements sont de mise dans les périodes où l’on se casse la tête pour pouvoir trouver le produit en dehors des normes ou principes régissant la matière.

Il serait de bon ton d’élever le niveau Messieurs, « Papa l’Etat ».

La population entièrement vous regarde en face !